Mémorial de l’Ile Noire

Pourtant le jour fut courageux:
avec un couteau d’or il ouvrit l’ombre
la discussion entra, elle roula
comme une roue sur la lumière restituée
jusqu’au pôle du territoire.

Et les épis ont couronné
la magnitude du soleil, son énergie:
et de nouveau le camarade a répondu
à la question du camarade.
Et ce chemin qui durement se fourvoyait
avec la vérité redevint le chemin.

(extrait du poème de Pablo Neruda « Mémorial de l’Ile noire »)

À propos de Anaïs

saxophoniste et compositrice de musique électroacoustique. Pour plus d'informations, voir la page CONTACT & PROFIL
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.