Salut l’artiste !

« Dès les années 50, il s’affranchissait des mélodies, des accords et même des notes pour inventer la musique concrète. La génération techno voit en Pierre Henry son prophète» (in : Télérama, 4.12.2010)

Bizarre, je ne vois pas PH dans la peau d’un « prophète » !? Ne disait-il pas, à propos de la techno, « que c’est du rythme, de la transe, de la fièvre. Pas de la vraie musique » ? J’avoue, être assez d’accord avec cette remarque.

Début novembre 2018, sous un ciel gris dont Paris a le secret, mes pas me conduisaient au 32 rue de Toul, voir ce qu’il pouvait rester du studio « Son-Ré » de Pierre Henry, décédé en 2017. Accolée contre un grand immeuble, comme par défi, mais pour combien de temps encore, cette petite maison est aujourd’hui enfouie sous un épais lierre. On devine tout juste le mot « Son-Ré » sur ce qui fut la boîte à lettres. Au travers les vitres sales, on devine un espace vidé de tout objet et noir.

Que sont devenus son matériel ? Sa musique sur bandes magnétiques ? Ses livres, ses peintures et bien plus encore ?

Je repars, un peu triste – Pierre Henry était un personnage fascinant – mais ce dont je suis sûre, son immense œuvre lui survivra. Quant à sa petite maison, rigolote, elle est menacée de destruction (ce que j’ai vu ne ressemblait visiblement pas une construction !). A moins que…..

Studio « Son-Ré »

À propos de Anaïs

saxophoniste et compositrice de musique électroacoustique. Pour plus d'informations, voir la page CONTACT & PROFIL
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.